30 novembre 2023
10 minutes

Pourquoi faut-il absolument intégrer
la vidéo à votre stratégie de contenu ?

Les bénéfices d’une stratégie de contenu intégrant la vidéo

Plus d’engagements

La vidéo génère plus d’engagement car elle est plus ludique qu’un format texte ou qu’une image. Elle permet également de faire passer un message plus riche et stimulant auprès de la personne ciblée. Les taux de conversions moyens observés sur les landings pages, les campagnes sponsorisées, les emails, incluant une vidéo à la place d’une image, sont toujours plus élevés.

Selon l’Institute Content Marketing, remplacer une image par une vidéo illustrative, c’est opter pour une hausse de 15% de son taux de conversion moyen.

L’impact SEO

L’impact SEO est non-négligeable pour votre site internet. Les internautes passent plus de temps sur une page s’il y a une vidéo. L’augmentation du temps passé est un point fort pris en compte par les algorithmes des moteurs de recherche. Aussi, le robot Google aime particulièrement voir des vidéos YouTube intégrées sur les sites internet.

Les sous-titres jouent aussi un rôle important en SEO. Google et YouTube (les 2 plus grands moteurs de recherche actuels) y prêtent une attention toute particulière car ils améliorent la lisibilité de la vidéo et la rende accessible à un public large notamment les personnes malentendantes.

Un vecteur d’émotion pour capter l’attention sur tous les canaux

D’un point de vue émotionnel et sensoriel, vous parlez directement à vos cibles en humanisant votre message. La vidéo est aussi plus stimulante en faisant appel à la sensibilité visuelle et auditive. Il devient alors plus « facile » de capter l’attention pour faire passer votre message.

Les vidéos peuvent remplir plusieurs objectifs au service de la communication, du marketing, du commerce, du recrutement ou du service client :

  • Présentation de produit ou de société,
  • Formation ou tutoriel,
  • Témoignages clients,
  • Interviews de collaborateurs,
  • Replay de webinar ou d’évènement,
  • Capsules informatives
  • Etc.

Et autre point important, le format vidéo s’intègre avec succès dans presque tous les canaux de de communication : site internet, réseaux sociaux, campagnes sponsorisées, display, emails, etc.

Un poids incroyable dans la décision d’achat

Les statistiques sur les décisions d’achat des internautes sont assez stupéfiantes ! Pour 95% des acheteurs B2B, la vidéo constitue une aide décisive à leur prise de décision.

La vidéo est aujourd’hui un incontournable pour les décideurs en phase de benchmark. Elles leur permettent de s’informer, de trouver, de comparer différentes solutions.

Le format vidéo donne un sentiment de confiance et de transparence sur les produits et la société. Ce support devient un élément central dans la prise de décision. Ne passez pas à côté !

L’explosion des formats vidéo et l’intérêt des campagnes publicitaires…

HubSpot a publié sur son blog les chiffres clés de YouTube qui confirme sa première place au classement des plateformes de partage de vidéos les plus utilisées, avec plus d’un milliard d’heures de vidéos visionnées chaque jour dans le monde. Une tendance qui se confirme en France comme le montre la capture écran ci-dessous :

Avec une telle croissance des formats vidéo, il est grand temps de s’intéresser aux formats publicitaires à commencer par le Retargeting YouTube selon les termes de recherche sur Google. Une campagne simple à créer dans Google Ads qui vise à promouvoir vos vidéos existantes sur YouTube auprès des internautes ayant tapé des expressions de recherche qui vous intéressent. Nous vous conseillons de rester vraiment sur des expressions très qualifiées et de ne pas viser trop large ni d’utiliser les audiences d’intention d’achats de Google qui peuvent vite devenir non qualifiées et faire exploser les « Unlikes » sur vos vidéos, ce qui n’est pas le but recherché évidemment…

Une autre solution vise à créer des vidéos spécifiquement pour les publicités YouTube. Des vidéos plus courtes centrées sur des cas d’usage de vos logiciels et qui vont soit confirmer la réponse à un « pain point » de vos prospects, soit créer le besoin en montrant les bénéfices apportés à des situations du quotidien…

La bonne pratique pour réussir la conception de ces vidéos plus courtes reste en majorité identique aux formats plus longs : bien travailler le scénario et le storytelling pour se « connecter » avec son audience et créer de l’émotion afin de maximiser le taux de transformation en dirigeant la personne vers des CTA précis et impactants… Il sera donc clé pour le plan marketing 2021 d’acquérir de l’autonomie sur des solutions de conception vidéo en ligne (playplay.compitchy.fr ou canva.com pour n’en citer que trois) permettant de produire ce genre de vidéos facilement et de les faire évoluer régulièrement au sein de nouvelles campagnes continues…

Le décollage du live-streaming en BtoB

Faisons également un focus sur la progression des pratiques de live-streaming en BtoB, en lien direct avec le sujet de la vidéo.

Ce n’est pas une pratique nouvelle, mais nous souhaitions nous y intéresser ici car elle se développe de plus en plus, y compris dans le secteur IT. Pour rappel, le live-streaming correspond à la diffusion de vidéos en direct sur les réseaux sociaux (LinkedIn, Twitter…). La pandémie a bien sûr été un accélérateur de son adoption avec la diminution des événements physiques et des échanges directs.

Commençons pour illustrer ce sujet par une actualité. Ce n’est pas en BtoB, mais elle donne un aperçu de l’évolution des pratiques de live-streaming hors de la vision préconçue de son utilisation principalement à destination d’un public jeune. Le succès de la chaîne de Samuel Etienne, le journaliste et animateur de « Questions pour un champion », sur la plate-forme de vidéo en direct Twitch est en effet la preuve que le live-streaming touche maintenant un public plus large. Voici un article pour en savoir plus.

En BtoB, et surtout pour le marché des PME éditeurs de logiciels et ESN que nous connaissons le mieux, les utilisations du live streaming sont multiples : partager en direct un événement qu’on organise ou auquel on participe, présenter un nouveau service ou version logicielle, la formation bien sûr mais aussi tout simplement faciliter les discussions avec les prospects et les clients, ou même les candidats. Une visite virtuelle des locaux peut ainsi tout à fait se prêter au live-streaming !

L’objectif est de créer pour les entreprises une proximité avec leurs prospects et leurs clients, en mettant en avant leur expertise au travers des personnes qui la portent. La dimension de « direct » renforce les possibilités d’échanges et d’interactions. L’impact en termes de partages et de réactions sur les réseaux sociaux est ainsi beaucoup plus important.

LinkedIn ne s’est d’ailleurs pas trompé et propose LinkedIn Live, une fonctionnalité permettant de diffuser un contenu vidéo en direct. En tant qu’utilisateurs de LinkedIn, on voit apparaître dans nos notifications les « M. X était en direct: super pitch du live streaming« .

Et côté chiffres, selon LinkedIn les vidéos LinkedIn Live obtiennent, en moyenne, 7 fois plus de réactions et 24 fois plus de commentaires que les vidéos natives réalisées par les mêmes annonceurs.

Et d’ailleurs, vidéos et podcasts, même combat 🙂 ? 

Les podcasts, l’avenir du référencement et des recherches vocales ?

On a évidemment relevé la tendance grandissante de consommation des podcasts français sur les supports d’écoute (Plateformes, applications, sites web…) annoncée par Médiamétrie dans son étude eStat Podcast :

  • 26% des internautes français écoutent des podcasts chaque mois.
  • Depuis un an le streaming et/ou téléchargement de podcasts, dépasse les 90 millions de contenus écoutés tous les mois.

Si l’an dernier, la France avait du retard par rapport à d’autres pays (en 2019, 1/5e des Américains écoutaient au moins un podcast par mois, versus 1/10e pour la France) celle-ci rattrape visiblement son retard. Probablement en cause, le confinement et la saturation des écrans.

Podcast BtoB : se positionner en tant qu’expert

Le podcast est une bonne manière d’instaurer de la confiance, de fidéliser votre audience et de mettre en exergue les sujets que vous maitrisez pour continuer d’asseoir votre légitimité et votre image de marque. Tout comme pour la production d’articles de blog, cela demande la tenue assidue d’un calendrier éditorial et la préparation rigoureuse des thématiques de chaque émission venant en déclinaison du thème de base. D’ailleurs, ne pas hésiter à cibler un sujet précis quitte à avoir moins d’écoute mais à attirer des auditeurs de qualité.

Sur les autres points clefs, on trouvera l’importance de définir un format et de s’y tenir (durée, « tone of voice », fréquence, jingle d’intro, transitions, etc.), l’intégration harmonieuse du podcast dans votre ligne éditoriale et dans stratégie marketing (répondre aux attentes de vos personas avec une vraie proposition de valeur), et bien entendu, comme précisé plus haut, la multiplication de votre impact en soignant la diffusion (quelles plateformes pour mes formats audio ?) mais aussi en retravaillant le contenu sous différents formats (diviser le contenu en petits bouts, le retranscrire sous format texte et/ou vidéo etc.).

Impact SEO des podcasts

Comme tous les autres contenus (écrit, audio, vidéo, visuel), les podcasts s’optimisent. Pour être bien « ranké » sur Google, on adopte la même stratégie SEO qu’habituellement :

  • Définissez le mot clef en fonction des volumes de recherche, du thème du podcast, du sujet de l’épisode,
  • Renseignez méticuleusement votre titre H1 et le descriptif du podcast,
  • Mais aussi pensez à créer une page sur votre site web qui soit entièrement dédiée à l’émission podcast, et optimisez en le référencement.

Comme nous l’avons précisé juste avant, le fait d’assurer une transcription de l’épisode au format texte permettra non seulement de donner accès au contenu à plus d’internautes, notamment en incluant les malentendants, mais aussi cela aidera Google à mieux comprendre le contenu, et à le classer derrière les bonnes intentions de recherche. Alors, même si Google est bel et bien capable de détecter les paroles prononcées dans un audio pour mieux le positionner, on décline son podcast en article de blog !

Pour le reste, au-delà des aspects techniques, on appliquera les autres règles classiques de SEO en soignant son netlinking et la diffusion sur les médias sociaux. Avec un peu de chance mais surtout beaucoup d’assiduité, vous aurez peut-être l’accès à Google Podcast. La plateforme de Podcast développée par Google en 2018 a de plus en plus de poids dans le paysage numérique. Et comme Google est le seul à décider de votre entrée sur cette plateforme, bien optimiser vos épisodes sera sans doute la clef pour y être bien référencé.

Partager cet article sur
Damien
Damien Andrieu En plus de 17 ans de parcours au croisement du marketing et de l'IT, j'ai acquis une conviction sur le rôle de transformation porté par le marketing. Transformer implique de comprendre, conseiller, accompagner, se projeter et mettre en œuvre. C'est cette recherche d'impact et de partage d'expérience qui m'anime au quotidien !
Retour en haut