3 juin 2024
7 minutes

Que retenir des Google Core Update et Spam Update de Mars 2024 pour votre stratégie SEO ?

Quel est l’impact des Google Core Update et Google Spam Update de mars 2024 sur votre SEO ?

Annoncé par certains – et à juste titre – comme une petite révolution dans le SEO, la mise à jour simultanée Core Update et Spam Update de Google le 5 mars 2024 aura mis pas moins de 45 jours pour être déployée : rollout complet le 19 avril !

Pourquoi est-elle importante ?

Parce qu’elle a modifié plusieurs points fondamentaux des algos Google qui évaluent et classent les sites web dans son index. L’objectif clairement annoncé de cette mise à jour était de « réduire le contenu inutile et de faible qualité pour améliorer la qualité des résultats de recherche et réduire ainsi de 40 % le contenu de mauvaise qualité et non original ». Google a finalement annoncé une réduction de 45% des contenus peu originaux et de faible qualité dans ses résultats de recherche, ce qui répond à des constats précis que nous mentionnions par exemple dans cet article.

Comme à chaque mise à jour majeure des algos, une certaine volatilité a pu être observée sur certains sites à fort trafic fin mars / début avril, mais finalement peu d’impact jusqu’ici sur les sites vitrine en B2B et surtout, aucun de nos clients n’a enregistré de baisse majeure de trafic liée à cette mise à jour. On a d’ailleurs analysé l’évolution du trafic de nombreux éditeurs de logiciels parmi le Top250 et aucun n’a été fortement impacté à la hausse ou à la baisse. En revanche, il semblerait que cela ait profité au site appvizer par exemple, dont le trafic SEO baissait depuis le début de l’année et qui repart désormais à la hausse :

Mais cela n’a pas été le cas de tout le monde ! Et des sites plus à vocation B2C, créés rapidement avec des pratiques SEO douteuses et qui avaient abusé des contenus de faible qualité à grande échelle, l’auront mal vécu. Un exemple d’un site ci-dessous avec une capture Semrush de la disparation de son trafic SEO suite à l’update, et un autre exemple visible cette fois sur le forum Google ici.

Quelle est la stratégie de Google derrière cette mise à jour ?

Clairement exprimée sur le Google Search Central, cette mise à jour s’inscrit dans la continuité des précédentes mises à jour de Google qui cherche constamment à mieux comprendre l’intention de recherche de l’internaute et donc le sens derrière cette recherche, afin de proposer dans ses résultats les pages web qui fourniront les réponses les plus riches et pertinentes à sa question.

Sauf qu’avec la croissance exponentielle des contenus web du fait du recours de plus en plus fréquent aux IA génératives, Google ne pourra pas indexer tout ce volume indéfiniment et il va restreindre désormais les contenus qu’il indexe à ceux réellement de qualité pour les internautes. Nous l’avions déjà constaté dès 2023, avec un ralentissement de la vitesse d’indexation des nouveaux contenus publiés. Certains sites internet d’éditeurs de logiciels et ESN, peu ou pas optimisés pour le SEO, ont dû parfois attendre 1 à 2 semaine(s) pour qu’une nouvelle page ou un nouvel article soit indexé.

Et plus largement, cette mise à jour Core Update de mars 2024 va de pair avec une mise à jour Spam Update et une nouvelle politique de Google qui vise clairement à réduire le poids des liens externes dans le ranking et à sanctionner l’utilisation abusive de liens optimisés, en propre ou via les plateformes. Ainsi, les sites génériques multipliant les liens n’auront bientôt quasiment plus de poids sur le ranking SEO et doivent désormais être exclus de votre stratégie SEO.

Une mise à jour qui a été suivie d’un Leak massif pour Google !

Ces réflexions sont d’ailleurs appuyées par les premiers constats du Leak massif de Google début mai 2024. En effet, une grande partie de la documentation technique de Google a fuité et les experts SEO s’en sont donnés à cœur joie pour la décortiquer… Cette documentation de l’API recense ainsi 2596 modules avec 14014 attributs (fonctionnalités) ! Une fuite massive donc mais dont les analyses sont à prendre avec des pincettes vu le temps qui serait nécessaire pour bien analyser tous les éléments et les relier entre eux ; tout en sachant, à priori, que nous n’aurons pas la pondération de chaque critère, et que ce mystère restera (pour le moment) entier… Toutefois, les premiers points qui ressortent des premières analyses sont assez intéressants comme le révèle cet article du site iPullRank :

  • Parmi les facteurs qui influencent le ranking et que Google a toujours minimisé, on retrouve notamment l’autorité du domaine ou le nombre de clics sur la page dans la SERP (« NavBoost ») ; et comme on s’en doutait – et contrairement aux démentis – Google utilise bien les données de clics Google Chrome !
  • L’article confirme également le poids qu’aurait la gestion des auteurs et par extension des contenus UGC, que les liens externes thématisés et de confiance ont bel et bien du poids aux yeux de Google, ou que les titres de page sont toujours mesurés par rapport aux requêtes…
  • Enfin, l’expertise sémantique d’un site (sa spécialité) et donc sa légitimité est aussi prise en compte. Un site « monothématique » développant une vraie expertise sur un sujet sera ainsi favorisé.

Que devez-vous retenir pour votre stratégie SEO suite à cette mise à jour et ce Leak de Google ?

  • Que seule une stratégie de contenus de qualité sera payante sur le long terme. Et que l’on peut s’appuyer sur les IA génératives tant que le rendu final est intéressant à lire, qu’il illustre votre expertise unique et différenciatrice, et que le lecteur aura envie de lire jusqu’au bout grâce au fond et à la forme, améliorant ainsi le taux d’engagement du site grâce à une expérience utilisateur optimale (également au sens SEO).
  • Que la stratégie SEO doit être intégrée à une stratégie marketing multicanale pour que les contenus de qualité et thématisés que vous allez créer soit promus en mode multicanal (emails, réseaux sociaux, campagnes sponsorisées…) auprès de vos communautés pour en renforcer la visibilité et la popularité. Comme l’ont dit certaines experts SEO : « trafic is the new backlink! ».
  • Car Google favorise davantage les contenus UGC (User Generated Content) dans ses algos. Le niveau de valeur ajoutée de vos contenus génère plus ou moins de partages et de reprises par les internautes sur les réseaux sociaux ou blogs, ce qui influence votre ranking SEO. Cette dimension prend du poids en B2B comme nous l’avions partagé sur notre Blog dès 2022 et il est donc intéressant d’inclure dans votre planning éditorial – si ce n’est pas déjà fait – des contenus de type témoignages clients avec des citations de personnes, d’afficher les profils de ses personnes ou des auteurs d’articles avec un lien vers leur profil LinkedIn, d’ouvrir les commentaires – avec un processus de modération – si vous publiez des articles de blog sur vos propres solutions logicielles, etc.
  • Que seule une stratégie de Netlinking qualitative aura encore du poids comme Google l’a clairement mentionné à travers la voix de Gary Illyes : « We need very few links to rank pages… Over the years we’ve made links less important« . Autrement dit, désormais seuls des liens provenant de sites avec un trafic naturel et légitime, ou depuis des sites dont les thématiques de contenus sont proches des vôtres, auront désormais du poids.

N’attendez plus pour améliorer vos positions SEO sur Google

Partager cet article sur
Hervé
Hervé Schluraff Avec plus de 25 ans d’expériences commerciales et marketing au sein d’éditeurs de logiciels et ESN, je mets mon savoir-faire au service de l’équipe Magnetic Way et de nos clients pour construire des stratégies marketing à succès.
Retour en haut